Epargne solidaire : un succès qui devrait se poursuivre !

Epargne solidaire : le secteur affiche des chiffres en hausse d’année en année, un succès qui devrait se poursuivre au regard des évolutions et avantages que l’épargne responsable procure...

Publié le

Chaque année le secteur de l’épargne solidaire affiche des chiffres en bonne progression, ainsi depuis 2004 les résultats de la finance verte ont été multipliés par cinq pour se fixer à environ 3.15 milliards d’€ à ce jour. Un segment de la finance qui rappelons le aura résisté sans trop de peine à la dernière crise de 2008.

L’épargne solidaire en ressort plus forte et affiche une notoriété grandissante, en effet 47% des Français indiquent avoir déjà entendu parler de la finance solidaire selon la dernière étude Finansol/Ipsos. Une tendance qui devrait se poursuivre de part les différentes possibilités et avantages qu’offrent ce mode d’épargne éthique.

Epargne solidaire : une gamme de produits étendue

En découle, le développement d’une gamme de produits étendue, première intérêt non négligeable de l’épargne solidaire. Toute personne peut épargner ou payer ses achats sur un modèle responsable.

Placements financiers certifiés par les plus grands labels éthiques, Finansol ou Novethic, les supports solidaires s’étendent désormais de la carte bancaire aux comptes à terme, en passant par les livrets épargne, l’assurance-vie [1] mais aussi les FCP et sicav disponibles au sein des PEE ou Perco. [2].

Epargne solidaire : assouvir un besoin de partage !

L’élargissement de la gamme de produits solidaires correspond par ailleurs à un plus grand nombre de clients souhaitant assouvir leurs besoins de partage tout en bénéficiant d’un potentiel de rendement.

Les placements solidaires procurent des avantages fiscaux. Un taux de prélèvement forfaitaire réduit [3] mais surtout le régime fiscal propre au don (déduction de 66 % du montant donné dans la limite de 20% du revenu imposable).

Les fonds solidaires logés dans un PEE bénéficieront quant à eux d’une exonération au bout de 5 ans (au moment de la retraite pour le Perco).
Enfin, l’épargne solidaire en actions non cotées ouvre droit à une réduction de l’impôt sur le revenu de 18 % du montant de la souscription [4].

[1Entraid’Epargne Carac, SolidR Vie Fapes

[2les supports éthiques sont accessibles depuis la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008

[35 %

[4plafonné en fonction de la situation familiale du souscripteur

Assurance-vie solidairebanqueFCP solidaireFiscalité 2011Livret EpargneComptes à terme solidaires

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également