Assurance solidaire : Marché de la microassurance (Swiss Re)

Selon l’assureur et réassureur Swiss Re, le marché mondial de la microassurance peut potentiellement couvrir jusqu’à 4 milliards de personnes...

Publié le

Assurance solidaire : marché à fort potentiel

Selon[a[]a] [a[]a]l’assureur et réassureur Swiss Re, le marché mondial de la microassurance peut potentiellement couvrir jusqu’à 4 milliards de personnes par des solutions de transfert des risques basées sur le marché et des partenariats public-privé (PPP), soit un volume de primes potentiel de quelque 40 milliards de $.

Durant la dernière décennie, la microassurance a connu un essor dans l’activité institutionnelle, à l’image de la forte croissance enregistrée sur de nombreux marchés régionaux. Les principaux moteurs de cette expansion sont la pénétration croissante de la microfinance, une approche ciblée par les acteurs du marché, l’implication active des gouvernements et une offre de produits novatrice.

La microassurance offre aux ménages à faibles revenus une alternative viable pour gérer leurs risques. Parallèlement, elle est de plus en plus considérée comme un vaste segment de croissance inexploité pour le secteur de l’assurance. Les assureurs ciblant la microassurance répondent non seulement aux besoins de protection du risque non satisfaits actuellement, mais créent aussi une valeur de marque forte, constituent
une large base de clientèle et soutiennent la croissance de l’économie et de l’assurance des marchés émergents.

Assurance solidaire : l’assurance d’amortissement, principal produit de microassurance

L’assurance d’amortissement est le principal produit de microassurance, de par sa simplicité et une forte promotion de la part des établissements de microfinance pour allier la couverture vie au [a[microcrédit]a].

Toutefois, ce produit n’offre qu’une protection limitée aux ménages à faibles revenus. De plus en plus, les porteurs de risque, assureurs compris, conçoivent des produits offrant une protection vie/non-vie plus complète et aidant à mobiliser l’épargne. La microassurance santé et la microassurance agricole sont très utiles aux populations à faibles revenus ; toutefois, elles sont aussi plus complexes en termes de conception, de tarification et d’administration. L’innovation – dans la conception, la distribution et la technologie des produits – est donc importante pour améliorer la viabilité de la microassurance. Les produits météo basés sur des indices sont des exemples de conception de produit novatrice aidant à surmonter les difficultés de l’assurance agricole traditionnelle.

Assurance solidaire : importance du soutient gouvernemental

Pour le segment extrêmement pauvre de la société dans lequel la microassurance commerciale pourrait ne pas être viable, le soutien gouvernemental par des projets de partenariat public-privé (PPP) peut aider à améliorer la viabilité des produits de microassurance.

Les gouvernements et/ou agences de développement peuvent aussi bénéficier de solutions novatrices de transfert du risque de catastrophe avec le secteur de la (ré)assurance. De tels mécanismes aident à gérer les coûts croissants des catastrophes naturelles et leur impact sur la société, et à atténuer les engagements conditionnels dans les budgets des Etats. Bien que les perspectives de la microssurance soient très favorables, des difficultés majeures doivent encore être surmontées :
- créer une culture d’achat d’assurance parmi les ménages à faibles revenus ;
- développer des modèles opérationnels « low-cost  » durables et s’appuyer sur des canaux de distribution et des procédures administratives novateurs ;
- adopter des réglementations pouvant faciliter le développement du marché de la microassurance ;
- encourager la participation active de divers partenaires y compris les assureurs, réassureurs, ONG et gouvernements.

Etude complète Swiss Re sur la microassurance

épargne solidaireAssurance-vie solidaireMicrofinance EtudeSwiss ReMicroassurance

Avis

Une remarque, un témoignage, une question ?

À lire également