Le bon sens pour son épargne
Accueil » Actualités » Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l’AMF et (...)
Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l'AMF et restrictions sur les CFD à compter du 1er août 2018

Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l’AMF et restrictions sur les CFD à compter du 1er août 2018

Les arnaques sont légion sur la toile. Après avoir fait le tour des diamants et autres classes d’actifs exotiques, de nombreuses plateformes proposent aux gogos avides de potentiels gains rapides d’investir sur des produits dérivés basés sur les crypto-devises (bitcoin, bitcoin cash, Ethereum, Ripple, etc). Ces activités sont réglementées en France et la plupart des sites Internet proposant ces produits sont illégales. Par ailleurs, l’AMF rappelle les nouvelles restrictions appliquées sur les CFD à partir du 1er août prochain.

D 6 juillet 2018     H 06:34     A Denis Lapalus     C 0 messages

94
0
0
0

Avis sur Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l’AMF et restrictions sur les CFD à compter du 1er août 2018

Avis des lecteurs de Epargne Solidaire sur Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l’AMF et restrictions sur les CFD à compter du 1er août 2018

Dernier vote effectué :

Réduction drastique de l’effet de levier sur les CFD

Par ailleurs, il convient de rappeler que l’Autorité européenne des marchés financiers (AEMF), à compter du 1er août 2018, restreint temporairement la commercialisation, la distribution ou la vente de CFD aux clients de détail dans l’Union européenne, y compris les CFD sur crypto-actifs, dans des conditions exposées dans sa décision 2018/796 du 22 mai 2018.

Cryptomonnaies : liste noire des sites non autorisés

Ne vous trompez pas. Cette liste publiée par l’AMF permet d’identifier de façon certaine les plateformes illégales en France, cela ne signifie pas que le site que vous vous apprêtez à utiliser l’est ! La liste de l’ensemble des sites non autorisés à proposer des investissements sur les produits dérivés sur crypto-actifs est disponible sur le site internet de l’AMF (rubrique : Espace épargnants > Protéger son épargne > Listes noires) et sur le site internet Assurance Banque Epargne Info Service – ABE IS (rubrique : Vos démarches > Se protéger contre les arnaques > Les listes noires des sites internet et entités non autorisés).

Attention, cette liste est mise à jour régulièrement mais n’a pas vocation à être complète car de nouveaux acteurs non autorisés apparaissent régulièrement.

Pour vous assurer que l’intermédiaire qui vous propose des produits ou services financiers est autorisé à opérer en France, vous pouvez consulter la liste des prestataires de services d’investissement habilités (https://www.regafi.fr) ou la liste des intermédiaires autorisés dans la catégorie conseiller en investissement financier (CIF) ou conseiller en investissements participatifs (CIP) (https://www.orias.fr/search).

Si la personne ne figure sur aucune de ces deux dernières listes, nous vous invitons fortement à ne pas répondre à ses sollicitations car celle-ci est en infraction avec la législation applicable et n’est pas tenue de respecter les règles élémentaires de protection des investisseurs, de bonne information ou de traitement des réclamations.

Vous avez des questions ? Vous pouvez vous renseigner sur les sites internet suivants : Assurance-Banque-Épargne Info Service : https://www.abe-infoservice.fr/ ou appeler au 0811 901 801 du lundi au vendredi de 8h à 18h (service 0,05€/min + prix d’un appel).

AMF : http://www.amf-france.org/ ou appeler au 01 53 45 62 00 du lundi au vendredi de 9h à 17h. ACPR : https://acpr.banque-france.fr/

A consulter également

Épargne des Français en 2018, 14.06% de leurs revenus (T3), avec une fin d'année chahutée par la chute des indices boursiers

Finance solidaire : Aviva France obtient le label finance solidaire pour son fonds Aviva Impact Investing France

Encadrement des niches fiscales : 14 milliards d'euros, soit 4 fois plus que l'ISF, Darmanin veut une justice fiscale

PEA Jeunes / Loi Pacte : Les Sénateurs lui donne un p'tit coup de jeune supplémentaire en réduisant son plafond

Les épargnants de nouveau exclus de la gouvernance de l'Autorité des Marchés Financiers (AMF)

Rechercher

Newsletter

News

Fiscalité épargne solidaire

Articles préférés des lecteurs