Le bon sens pour son épargne
Accueil » Actualités » Crédit immobilier : forte remontée des taux d’intérêts et durcissement des (...)
Crédit immobilier : forte remontée des taux d'intérêts et durcissement des conditions d'octroi

Crédit immobilier : forte remontée des taux d’intérêts et durcissement des conditions d’octroi

Nous y sommes déjà ? Cette remontée des taux d’intérêts attendue depuis si longtemps arrive-t-elle ? Non, pas encore véritablement, mais les premiers signes sont bien là. Le retour confirmé de l’inflation en zone euro depuis cet été fait tendre sensiblement les taux d’intérêts. Les banques françaises, en fin d’exercice annuel commencent à prendre du recul par rapport à cette remontée inéluctable des taux. Combiné à un marché de l’immobilier attendu en retournement en 2019, les critères d’obtention de crédits immobiliers deviennent de plus en plus draconiens.

D 5 novembre 2018     H 07:58     A Denis Lapalus     C 0 messages

94
0
0
0

Avis sur Crédit immobilier : forte remontée des taux d’intérêts et durcissement des conditions d’octroi

Avis des lecteurs de Epargne Solidaire sur Crédit immobilier : forte remontée des taux d’intérêts et durcissement des conditions d’octroi

Dernier vote effectué :

Forte remontée des taux d’intérêts, +0.20% sur un seul mois

C’est assez unique pour être souligné. Les variations habituelles des taux d’intérêts sont de l’ordre de 5 à 10 points (0.5% à 0.10%) de base d’un mois sur l’autre. Mais en novembre, le courtier en crédits immobliers, VousFinancer.com note une évolution sensible des conditions de crédit avec des remontées de taux, pour certains profils.

Remontée des taux, une amplitude inhabituelle

En novembre, on assiste pour la 1ère fois depuis le début de l’année à de réelles remontées des taux affichés dans quelques banques, allant de 0,05 à 0,20 % selon les établissements et les profils. Reste que ces remontées ne concernent souvent que certaines durées ou profils et sont même parfois accompagnées de baisses sur d’autres durées ou certaines tranches de revenus, en fonction des profils ciblés par les banques en question.

Ainsi, les deux tiers (66%) des courtiers Vousfinancer ont constaté récemment une hausse des taux de leurs partenaires bancaires, même si pour 20 % d’entre eux, ces hausses ne sont pas toujours appliquées dans les faits. A l’inverse, pour 1/3 des courtiers, localement, sous l’effet notamment de la forte concurrence interbancaire, les banques n’ont pas augmenté leurs taux de crédits.

Des taux moyens encore favorables, mais des prix de l’immobilier trop élevés

Les taux moyens ne sont pas encore impactés par ces quelques hausses. Ils restent stables à 1,30 % sur 15 ans, 1,50 % sur 20 ans et 1,70 % sur 25 ans mais avec des taux planchers toujours très bas négociés à 0,70 % sur 15 ans, 0,85 % sur 20 ans et 1,30 % sur 25 ans pour les meilleurs profils.

D’un autre côté, les prix de l’immobilier sont en phase de retournement. Actuellement encore trop élevés, les prix devraient commencer à sérieusement baisser à l’horizon mi-2019. D’un côté la hausse des taux d’intérêts, de l’autre la baisse des prix, le dilemme est difficile pour les acquéreurs. Attendre ou pas ?

Obtenir un crédit immobilier devient plus difficile

Avec une année 2018 encore dynamique pour le secteur du crédit immobilier, les objectifs des banques sont atteints. C’est pourquoi les conditions d’octroi des crédits se resserrent, limitation de la prise de risques oblige.

«  En cette fin d’année, le marché reste dynamique mais le fait que les banques aient atteints leurs objectifs de production de crédit entraîne un durcissement des conditions d’octroi et un allongement des durées de traitement également… Ces deux phénomènes ne devraient pas durer dans la mesure où les banques vont bientôt remettre les compteurs à zéro et accorder des crédits qui seront comptabilisés dans leur production 2019. Ce qui demeure plus problématique est le manque d’offres dans certaines régions et le niveau des prix qui freinent le nombre de transactions… Deux facteurs qui pourraient peser davantage sur le marché en 2019 que les conditions de crédit » conclut Sandrine Allonier.

A consulter également

Zesto : RCI Bank fait gagner ses clients épargnants, grand jeu de noël du 29 novembre au 12 décembre 2018

Impôts et cotisations : la France, de loin la championne d'Europe en 2017, +20% que la moyenne européenne

Sortie anticipée de PEA (avant 5 ans) : le PFU sera applicable sur les plus-values

Le #BlackFriday porte bien son nom, près de 400 millions d'euros d'arnaques réalisées en un seul jour

Des coupons convertibles en Bitcoin ou Ethereum en vente dans les bureaux de tabac au 1er janvier 2019

Rechercher

Newsletter

News

Fiscalité épargne solidaire

Articles préférés des lecteurs