Accueil » Actualités » Taux moyen de rémunération des livrets ordinaires : 0.27%, une fois (...)
Taux moyen de rémunération des livrets ordinaires : 0.27%, une fois l'inflation déduite, rendement réel de -1.23% !

Taux moyen de rémunération des livrets ordinaires : 0.27%, une fois l’inflation déduite, rendement réel de -1.23% !

Qui a encore des liquidités sur un livret épargne ordinaire ne servant pas au minimum 1% ? La logique voudrait que personne n’ait laissé ses avoirs sur de tels comptes sur livret. Mais la réalité est sans doute toute autre. Cet argent qui dort subit de plein fouet l’inflation, et perd de sa valeur au fil de mois. Réagissez !

D 5 avril 2018     H 21:54     A Denis Lapalus     C 0 messages

94
0
0
0

Avis sur Taux moyen de rémunération des livrets ordinaires : 0.27%, une fois l’inflation déduite, rendement réel de -1.23% !

Avis des lecteurs de Epargne Solidaire sur Taux moyen de rémunération des livrets ordinaires : 0.27%, une fois l’inflation déduite, rendement réel de -1.23% !

Dernier vote effectué :

Les livrets ordinaires sont à fuir

La Banque de France a publié le taux moyen de rémunération pour le mois de février 2018. Bilan : le constat est le même que pour les mois précédents, le taux moyen des comptes sur livret est de 0.27%. L’inflation, de son côté, affiche +1.50% en rythme annuel. Les épargnants n’ont donc aucun avantage à laisser leurs liquidités sur de tels [a[comptes sur livrets]a]. Le livret a, le [a[LDDS]a], le lep et autres pel apparaissent même comme étant déjà de meilleurs placements. Le livret A et LDDS affichent certes un rendement réel négatif (-0.75%), mais cette perte, en euros constants, est un moindre mal qu’avec ces livrets ordinaires moribonds. Le PEL, produit bien particulier, dont le taux est fixé à sa date d’ouverture, affiche même un taux moyen de rémunération supérieur à 2%. Cette moyenne élevée s’explique par le nombre de PEL ouverts avant la réforme. À ce jour, le PEL ne présente plus aucun avantage.

Taux moyen de rémunération des dépôts bancaires en février 2018 / publication avril 2018

Mais où placer ses liquidités à meilleur compte ?

Si vous êtes un épargnant actif, vous n’aurez aucun mal à trouver mieux. Encore faut-il se donner la peine de suivre les offres à taux boostés des livrets "extra-ordinaires", par opposition aux livrets "ordinaires". En dehors de ces offres éphémères (à l’instar des 5% bruts proposés par PSA Banque sur son livret DISTINGO), le taux de base de ces livrets sont le plus souvent les plus élevés du marché. [a[PSA Banque]a] rémunère les dépôts à hauteur de 1% brut (soit près de 4 fois plus que la moyenne du marché) et ce n’est pas le seul livret proposant ce taux de base.

Faire le distingo entre son épargne de précaution et son épargne long terme

Il n’est pas rare de rencontrer des épargnants indiquant que leur épargne retraite est placée sur des livrets épargne. Un non-sens. Il convient de faire la part des choses, entre son épargne de précaution et son épargne long terme.

- épargne de précaution

L’épargne de précaution représente peu ou proue 6 mois de vos revenus. Cette épargne, liquide et immédiatement disponible, est la seule vraie épargne de précaution. Elle doit être placée pour ne pas être laissée sur son compte à vue, sans la moindre rémunération. Le Livret A, le LDDS, les livrets les plus performants du marché, peuvent convenir pour cette épargne de précaution. D’autres pistes de placements sans risques peuvent également répondre à ce besoin de placement de liquidités, mais attention toutefois à la disponibilité immédiate des fonds.

- épargne long terme

L’épargne à plus long terme, de son côté, ne constituant pas une épargne de précaution peut être placée plus avantageusement sur des produits nécessitant un horizon de placement d’une durée minimale de deux années. A l’instar des fonds euros, immobiliers, diversifiés ou autres. Le taux de rémunération sera alors plus élevé (2% et plus), dépassant ainsi l’inflation courante. Maintenant que la fiscalité de l’assurance-vie n’est plus pénalisante pour des durées de placement courtes, il s’agit d’ne profiter. De même, pour les épargnants non totalement averses aux risques, sur un horizon de placement de quelques années, une répartition pertinente entre fonds euros et unités de compte permet de s’assureur que le capital à terme ne sera pas impacté. Potentiellement, le capital pourra alors croître bien plus rapidement.

A consulter également

Cryptomonnaies (Bitcoin, Ethereum, Ripple, etc.), mise en garde de l'AMF et restrictions sur les CFD à compter du 1er août 2018

Les Français possèdent un pactole de 5.014 milliards d'euros d'épargne financière

#Solidarité : Nous sommes tous Tégo, Prix Tégo de la solidarité 2018

PACTE : les 10 mesures phares de la loi

Prélèvement à la source : au tour des entreprises d'être informées avec le kit collecteur !

Rechercher

Newsletter

News

Fiscalité épargne solidaire

Articles préférés des lecteurs