Accueil » Actualités » Finances personnelles : les Français toujours les plus nuls d’Europe en (...)
Finances personnelles : les Français toujours les plus nuls d'Europe en matière de connaissances financières

Finances personnelles : les Français toujours les plus nuls d’Europe en matière de connaissances financières

Au pays du livret A, les épargnants n’ont que peu de connaissances financières. D’après la dernière étude européenne Allianz, les Français sont une nouvelle fois les derniers de la classe.

D 3 février 2017     H 07:25     A Denis Lapalus     C 0 messages

94
0
0
0

Avis sur Finances personnelles : les Français toujours les plus nuls d’Europe en matière de connaissances financières

Avis des lecteurs de Epargne Solidaire sur Finances personnelles : les Français toujours les plus nuls d’Europe en matière de connaissances financières

1 vote

Dernier vote effectué :

L’étude Allianz publiée aujourd’hui et intitulée "Argent, culture financière et risques à l’ère digital" menée dans 10 pays en Europe indique que les Français sont effectivement les derniers de la classe.

Fin 2016, l’Etat français annonçait sa volonté d’améliorer "l’éducation financière" des Français, le but n’étant pas de faire de chaque citoyen un spécialiste de la finance, mais "d’éclairer les choix des ménages et des individus dans le domaine de l’épargne, du crédit mais aussi pour la gestion des dépenses personnelles".

L’Autriche, l’Allemagne et la Suisse occupent la tête du classement.

Un niveau de connaissances préoccupant

L’étude a également révélé qu’en dépit de l’attention accordée aux questions financières au lendemain de la crise financière, le niveau de connaissances des Européens en matière de culture financière et des risques est inquiétant. Le pourcentage de réponses correctes était quasiment identique à celui des résultats de l’étude réalisée il y a près d’une décennie.

Au sein des pays, les concepts liés aux risques se sont révélés être les plus difficiles à saisir.

Argent, culture financière et risques à l'ère digital

En moyenne, moins de la moitié des personnes interrogées ont répondu correctement aux questions, bien que le résultat soit hétérogène selon les pays. Le concept le moins bien compris était celui de la diversification des risques. Seules 28 % des personnes interrogées ont été à même d’identifier le produit financier le plus adapté dans le cadre d’un scénario inspiré de la vie réelle en matière d’épargne basé sur la diversification des risques.

Ces résultats apportent un éclairage complémentaire au sondage Ifop réalisé pour le ministère de l’Economie et des Finances qui montrait que 85% des Français n’ont jamais bénéficié d’enseignements d’éducation budgétaire et financière, que ce soit à l’école, à l’université, dans leur entreprise ou dans un institut spécialisé.

Or, 43% d’entre eux ont ressenti au cours de leur vie le besoin de recevoir ce type d’enseignements. 78% des personnes interrogées estiment par ailleurs quel’éducation financière devrait être enseignée au sein même de l’école.

A consulter également

L'entraide financière en famille ne cesse de progresser, entre peur de l'avenir et refuge affectif

Taxation des revenus : de Macron ou Le Pen, qui promet le plus de réduction d'impôt ?

Dénonciation de fraudes fiscales : le Fisc peut maintenant rétribuer ses indics !

Fiscalité de l'épargne et des placements : comparatif Macron vs Le Pen

Aide gratuite à votre déclaration d'impôt : du 15 au 23 mai auprès des experts-comptables

Rechercher

Newsletter

News

Fiscalité épargne solidaire

Articles préférés des lecteurs