Accueil » Actualités » Comparer le rendement des SCPI à celui du livret A tient du non-sens absolu (...)
Comparer le rendement des SCPI à celui du livret A tient du non-sens absolu !

Comparer le rendement des SCPI à celui du livret A tient du non-sens absolu !

Au fil des trimestres, les publications des rendements des SCPI ne cessent d’être comparés à celui du livret A. Mais quel est le rapport ? Comment peut-on induire plus en erreur les épargnants en effectuant de telles comparaisons biaisées ?

D 5 mai 2018     H 14:45     A Denis Lapalus     C 0 messages

94
0
0
0

Avis sur Comparer le rendement des SCPI à celui du livret A tient du non-sens absolu !

Avis des lecteurs de Epargne Solidaire sur Comparer le rendement des SCPI à celui du livret A tient du non-sens absolu !

Dernier vote effectué :

Certains jours, il m’arrive de devenir fou ! Lire autant d’inepties dans des médias à forte audience, cela m’insupporte. Les épargnants les moins avertis tombent dans tous les pièges. Comment peut-on comparer le rendement de deux placements qui n’ont pas du tout les mêmes caractéristiques ? Faut-il être complètement malhonnête et vouloir tromper les épargnants ?

Livret A = placement sans risque, disponible immédiatement, pour son épargne de précaution

Le livret a ne rapporte que bien peu, car il s’agit d’un placement sans risque, permettant de laisser l’argent placé disponible à tout moment. Comme les taux d’intérêts sont bas en ce moment, son taux de rémunération est bas : 0.75%. De plus, le gouvernement tente de lui tordre le cou. Son taux est bloqué jusqu’en 2020 et ne servira plus jamais de rempart face à l’inflation, comme c’est déjà le cas en ce moment. En effet, le taux de rémunération du livret A est en ce moment même négatif, car une fois l’inflation déduite, le rendement réel du livret est de l’ordre de -0.75% ! Mais c’est toujours mieux que de laisser son argent sur con compte courant.

SCPI = Investissement long terme à risques multiples

Les scpi n’ont rien de placements épargne, mais sont des produits d’investissements. Le risque de perte en capital est loin d’être nul, et les plus anciens peuvent encore témoigner de la dernière crise des SCPI. Il aura fallu 10 ans pour s’en remettre. La situation est certes plus favorable, mais l’immobilier est un marché à risque et investir sur les SCPI en se disant que c’est X fois le rendement du livret A, c’est que l’on a vraiment rien compris aux placements.

Les meilleures SCPI publient des rendements au-delà des 6% brut, mais toute comparaison avec le rendement du livret A n’a aucun sens. Les SCPI sont des placements à long terme : il faut investir sur un horizon de 10 ans pour que le jeu en vaille véritablement la chandelle. Les frais de souscription dépassant souvent les 10%.

Les rendements publiés par les SCPI sont bruts. La fiscalité doit s’appliquer (et même l’[a[IFI]a]...). Par ailleurs, ces rendements ne seront pas ceux perçus sur les contrats d’assurance-vie, car des frais supplémentaires s’appliquent le plus souvent. En clair, les beaux rendements proches de 5% brut publiés se transforment peu ou proue en du 3% net pour l’épargnant sur son contrat. Soit, la moyenne des fonds euros dignes de ce nom, sauf que pour ces derniers, aucun risque en capital n’est présent.

A consulter également

Fraude Fiscale UBS : le Fisc court après 5 milliards d'euros, ouverture du procès ce jour

Loi PACTE : l'article 57 suffira-t-il au développement de l'épargne salariale dans les TPE ?

Investissement Socialement Responsable (ISR) : un intérêt croissant de la part des épargnants, pour un placement toujours aussi peu connu

Pouvoir d'achat au 1er octobre : liste des hausses de prix et des autres bonnes nouvelles

ICO (Initial Coin Offering) / Loi PACTE : les émetteurs de tokens placés sous le contrôle de l'AMF

Rechercher

Newsletter

News

Fiscalité épargne solidaire

Articles préférés des lecteurs